top of page

Les bienfaits de l'acupuncture dans le soulagement de la douleur


Le mal de tête peut être soulagé par l'acupuncture

Lorsque l’on consulte en acupuncture, j’ai le mandat d’évaluer la raison de consultation, ici une douleur, et de la traiter de façon globale afin de réduire aussi les symptômes qui en découlent ou qui peuvent l’aggraver.


Quand la douleur se manifeste-t-elle? Elle se manifeste surtout lorsque l’intégrité du corps est compromise par un événement interne ou externe. Nous pouvons décrire un événement interne comme une maladie ou un déséquilibre interne, tel un syndrome prémenstruel de mal de tête versus un événement externe comme un trauma tel une chute à vélo. Plusieurs questions servent à identifier le type de douleur, sa localisation, les facteurs aggravant ou améliorant l’état de l’individu, etc. Ce sont des facteurs qui influencent le plan de traitements et l’évolution de l’état de santé du patient entre le jour 1 du premier rendez-vous et le jour 4 par exemple.


Pourquoi ressentons-nous la douleur? En fait c’est un phénomène tout à fait normal car la douleur existe pour nous signaler qu’il y a un problème et qu’il faut y remédier. Elle est un phénomène compliqué amenant plusieurs réactions métaboliques en chaîne dans le corps. En résumé, le système nerveux central et périphérique, l’influx nerveux, la sécrétion de neurotransmetteurs, le processus inflammatoire, les réactions des cellules et tissus sont tous impliqués dans la douleur.


L’acupuncture est-elle efficace et reconnue dans le soulagement de la douleur? Oui, l’acupuncture est reconnue pour plusieurs raisons de consultation auprès de l’Organisation mondiale de la santé. Une liste de ses raisons de consultation se trouve dans la section « Quelques maux traités ».

Une des phrases que je dis à tous mes patients consultant pour un soulagement de la douleur est : « L’acupuncture inhibe la réaction inflammatoire. » C’est une réaction clé dans nos bienfaits contre la lutte de la douleur. Elle traite aussi les douleurs locales et référées comme une douleur d’épaule pouvant irradiant jusqu’au coude suivant le trajet du triceps par exemple.


De plus, l'acupuncture traite autant les douleurs récentes que celles dites chroniques. Selon moi, elle devrait être une approche à laquelle nous devrions penser dès une apparition soudaine car plus la prise en charge est tôt, plus vite le soulagement se manifeste dans le soulagement de la douleur et de l’inflammation.

L'acupuncture est une approche autant pour traiter les douleurs articulaires, tendino-musculaires, ligamentaires, que sur les douleurs profondes et/ou organiques. Mais que fait-elle concrètement dans le corps? Elle améliore la circulation vasculaire et lymphatique favorisant ainsi la régénération des tissus. Elle permet ainsi de détendre et relaxer les muscles. Les tensions, les points de douleur, les spasmes sont donc soulagés pendant et après le traitement.


Il a été prouvé scientifiquement que l’acupuncture favorise la sécrétion de neurotransmetteurs importants dans la modulation de la douleur. Parmi les molécules importantes qui sont sécrétées, il y a l’adénosine, pour ses effets antalgiques, et les endorphines. Ceux-ci agissent comme des antidouleurs naturels ayant un impact sur le système nerveux périphériques.


Et finalement sachez qu’elle améliore aussi l'efficacité des traitements conventionnels tout en aidant à minimiser la prise de médicaments. C’est très pratique comme approche si vous avez des intolérances ou des allergies aux médicaments qui agissent contre la douleur.


Comme expliqué plus tôt en introduction, l’acupuncture traite les symptômes souvent ressentis avec la douleur: l’irritabilité, la fatigue, l’insomnie, l’anxiété, etc. L'acupuncture considère autant la souffrance physique et émotive du client par son approche thérapeutique globale. C’est pourquoi la douleur chronique est souvent accompagnée par d’autres symptômes: fatigue, insomnie, la diminution de ses activités, le besoin de se reposer plus souvent, sautes d’humeur, irritabilité, stress, immunité affaiblie, découragement, dépression et anxiété. L’approche globale de l’acupuncture permet non seulement d’agir sur la douleur mais aussi sur les symptômes qui en découlent ou qui peuvent l’aggraver. L’acupuncture traite autant les aspects physiques qu’émotionnels. Le corps et l’esprit ne sont pas dissociés.


Références :

· Coeytaux, R. R., & Befus, D. (2016). Role of Acupuncture in the Treatment or Prevention of Migraine, Tension- Type Headache, or Chronic Headache Disorders. Headache, 56(7), 1238-1240.

· Dimitrova, A., Murchison, C., & Oken, B. (2017). Acupuncture for the Treatment of Peripheral Neuropathy: A SystematicReview and Meta-Analysis. Journal of Alternative & ComplementaryMedicine, 23(3), 164-179.

· Han JS. Acupuncture and endorphins. Neurosci Lett. 2004 May 6;361(1-3):258-61.I.

· Longhurst, J., Chee-Yee, S., & Li, P. (2017). Defining Acupuncture's Place in Western Medicine. Scientia, 1–5.

· Lund, I., & Lundeberg, T. (2016). Mechanisms of acupuncture. Acupuncture and Related therapies, 4(4), 26-30.

· MacPherson, H., Vertosick, E. A., Foster, N. E., Lewith, G., Linde, K., Sherman, K. J., . . . Vickers, A. J. (2017). The persistence of the effects of acupuncture after a course of treatment: a meta-analysis of patients with chronic pain. Pain, 158(5), 784-793.

· Vickers, A. J., Cronin, A. M., Maschino, A. C., Lewith, G., MacPherson, H., Foster, N. E., . . . Collaboration., A. T. (2012). Acupuncture for chronic pain: individual patient data meta-analysis. Archives of Internal Medicine, 172(19), 1444-14453.




Comments


Post unique: Blog_Single_Post_Widget
bottom of page